Travail de rue avec
les personnes sans-abri
Appelez-nous
Deux travailleurs de rue partant à la rencontre de personnes sans-abri dans une station de métro

Métro-Liens

Un projet d’accompagnement des personnes sans-abri dans les espaces semi-publics bruxellois

Le métro, les gares, les parkings, les centres commerciaux, les parcs… Autant d’espaces semi-publics que de nombreuses personnes sans-abri investissent. Le projet Métro-Liens vise non seulement à accompagner spécifiquement ces personnes, mais aussi à informer et soutenir de nombreux autres acteurs présents dans ces espaces. 

Origine du projet

Au départ, sur base d’une recherche-action à ce sujet, Métro-Liens est un projet destiné aux habitants du métro en Région de Bruxelles-Capitale et dans sa périphérie. En effet, force est de constater que de nombreuses personnes sans-abri investissent cet espace, et ce pour des raisons variées : la chaleur et la protection, la possibilité de mendier, d’accéder à la nourriture et aux boissons, le lien social avec les voyageurs et/ou les autres personnes sans-abri, la visibilité ou, à l’inverse, l’anonymat, etc. Il convient de les accompagner spécifiquement dans leur parcours d’inclusion sociale. Par ailleurs, nous avons réalisé que ce travail pouvait être extrapolé vers l’ensemble des espaces semi-publics*.

D’autre part, ces espaces semi-publics sont particuliers en ce sens où ils rassemblent bon nombre d’acteurs différents. Le personnel de la STIB et de la SNCB, les navetteurs, les commerçants, les gardiens de parc, le personnel d’entretien de ces espaces… Tous entrent, à un moment ou à un autre, en contact avec les personnes accompagnées par l’équipe Métro-Liens. Grâce à notre connaissance de la vie en rue, nous essayons de nuancer le regard que ces derniers peuvent porter sur ces personnes. Nous soutenons et encourageons chaque individu à prendre ses responsabilités et à contribuer positivement à la vie des personnes sans-abri, pour une bonne cohabitation dans les espaces semi-publics.

Métro-Liens, un projet d’innovation sociale

L’un dans l’autre, le travail de l’équipe Métro-Liens s’articule autour de 5 axes :

  1. Le travail de rue : chacune des personnes sans-abri a une histoire singulière, généralement jalonnée de multiples ruptures. Afin de survivre en rue, elles développent de nombreux talents et compétences, sur lesquels nous, travailleurs de rue, nous appuyons pour renforcer leur confiance et leur estime de soi. Écouter, soutenir, informer, (re)motiver, accompagner physiquement, orienter vers les structures adéquates (CPAS, hôpitaux, centres de santé mentale, centres d’hébergement…), planifier des parcours d’insertion… À travers nos nombreuses interventions, nous jouons le rôle de « fil rouge » auprès de la personne dans son processus de réhabilitation sociale. Nous l’aidons dans la création de liens sociaux et mettons en place, avec elle, un trajet d’accompagnement adapté et inconditionnel.
  2. Soutien et information : un volet important du projet Métro-Liens concerne le travail d’information et de soutien au personnel œuvrant dans dans les espaces semi-publics, aux navetteurs, aux commerçants, et à tout autre personne participant à la vie dans ces lieux à un moment ou à un autre. L’objectif est d’améliorer le vivre-ensemble en rendant chacun acteur de la micro-société qui se crée dans les espaces semi-publics.
  3. Sensibilisation : par le biais de campagnes d’affichage et en ligne, nous visons à changer le regard des citoyens, à Bruxelles et au-delà. Les objectifs sont de les informer sur le phénomène du sans-abrisme et de les inviter à traiter les personnes concernées de manière positive et constructive. Ainsi, la campagne "J’existe." partagée en hiver 2020, visait à agir sur la représentation des personnes sans-abris dans l’opinion publique, à déconstruire les stéréotypes et à faire de la prévention autrement.
  4. Concertation et formation : nous partageons notre expertise tant lors de réunions mensuelles avec la STIB, qu’au sein de différents groupes de travail à travers le secteur d’aide aux personnes sans-abri et les secteurs connexes. Grâce à nos connaissances du terrain et du public, nous sommes en mesure de donner des formations ciblées à tout niveau. De façon positive et constructive, nous amenons des solutions créatives et efficaces pour la problématique du sans-abrisme.
  5. Recherche et analyse : en collaboration avec des hautes écoles, universités ou autres organisations, nous menons des recherches scientifiques à propos de notre groupe cible et de notre méthode. L’objectif est d'obtenir une image fidèle de la situation et du contexte social dans lesquels ces personnes se trouvent, et de pouvoir adresser une réponse adéquate au travers d’activités utiles et innovantes.

L’articulation entre ces cinq axes de travail fait du projet Métro-Liens un projet d’innovation sociale.

Toutes les informations à propos des activités 2020 de Métro-Liens - notamment les observations et ajustements faits pendant la crise du Covid-19 - sont à découvrir dans son rapport d’activités.

 

* Nous entendons par “espace semi-public” l’ensemble des espaces accessibles au public mais dont la propriété appartient à une entreprise privée. Il s’agit donc ici des stations de train et de métro, des parcs et des forêts… 

 

Le projet Métro-Liens est financé en initiative, depuis 2012, par les Ministres de l'Aide aux personnes du Collège Réuni de la Commission Communautaire Commune de la Région de Bruxelles-Capitale. Depuis 2018, le projet Métro-Liens a également obtenu un soutien financier de la Région de Bruxelles-Capitale dans le cadre de son Plan Global de Prévention et de Sécurité.