Travail de rue avec
les personnes sans-abri
Appelez-nous
housing first

Housing First Station Logement

Le logement durable, d’abord et pour tous

Le logement durable pour tous et comme première étape de l’inclusion sociale, c’est ce que défend DIOGENES à travers le projet Housing First Station Logement. Ce dernier s’adresse aux personnes sans-abri à Bruxelles particulièrement vulnérables et qui manquent de perspectives parmi les solutions existantes. Outre le logement, ces personnes se voient également proposer un accompagnement sur mesure.

Le projet Housing First Station Logement a pour objectif d’inclure par le logement des personnes sans-abri particulièrement vulnérables, sans condition préalable. Afin de favoriser le maintien en logement, ce dernier est assorti d’un accompagnement psychosocial qui se veut souple, intensif au besoin, centré sur la personne et construit selon ses forces.

Origine du projet

Le droit au logement est un droit fondamental. C’est le point de départ du housing first qui, venu des États-Unis, a été expérimenté pour la première fois en Belgique en 2013. Trois ans après le début de l’expérimentation “Housing First Belgium, et sur base de recommandations pratiques qui en sont issues, Station Logement naît au sein de DIOGENES. 

Aujourd’hui, 4 projets housing first coexistent et se complètent en Région de Bruxelles-Capitale : celui du Smes, celui d’Infirmiers de Rue, le projet Stepforward du Samusocial et le projet Station Logement de DIOGENES. Les recommandations et principes émis par Housing First Belgium continuent à être appliqués et les résultats sont probants avec 90% de maintien en logement pour Station Logement !

Le public visé par le projet

Housing First Station Logement s’adresse aux personnes sans-abris qui ne trouvent pas leur chemin parmi les institutions existantes. À ce critère-clé s’ajoutent les suivants :

  • Sans-abri Ethos 1 & 2 : vie en rue ou en centre d’hébergement d’urgence.
  • Cumul des problématiques : le public cumule un problème de santé mentale (de léger à sévère) et au moins une autre problématique sur les plans des addictions (alcool, toxicomanie) et de la santé physique (problèmes importants), en ce compris le handicap mental et les problèmes neurologiques sévères de type Korsakoff.
  • De longue durée (minimum les 3 derniers mois avant l’entrée en logement ou 12 mois cumulés en épisodes distincts tout au long de la vie) ;
  • Nécessitant un accompagnement intensif en logement ;
  • Pouvant ouvrir le droit à un revenu ou disposant déjà d’un revenu.

Les personnes qui intègrent Station Logement sont connues de l'équipe des travailleurs de rue de DIOGENES, et sélectionnées parmi l’ensemble des personnes rencontrées en rue en conformité avec les critères Housing First. Au moment de l'orientation vers le programme Station Logement, l'équipe a déjà développé une bonne relation de confiance et accompagne souvent depuis plusieurs années les trajectoires de ces personnes à la rue.

La méthodologie housing first

L’équipe Station Logement respecte le modèle ICM (Intensive Case Management), c'est-à-dire qu’elle est composée uniquement de travailleurs psychosociaux. Ces derniers établissent des connexions avec les divers autres services nécessaires au soutien de la personne. Le modèle ICM est complémentaire à celui appliqué dans d’autres projets housing first en Région de Bruxelles-Capitale, à savoir les programmes ACT (Assertive Community Treatment) qui internalisent diverses fonctions (notamment la fonction médicale).

Dès lors, il va de soi que Station Logement est un projet partenarial. Le travail d'accompagnement se fait en étroite collaboration avec son réseau de partenaires.

En outre, Station Logement se fait fort de respecter l’ensemble des critères établis par Housing First Belgium

Le logement et l’accompagnement

Le Housing First est fondé sur le principe que le logement représente une base stable permettant de reconquérir un mieux-être dans tous les domaines de la vie. Prospection, rénovation, création de logements font partie des activités de l’équipe Station Logement. De cette façon, les personnes qui entrent dans le programme peuvent signer leur bail individuel pour leur nouveau “chez-soi”.

Le logement est offert sans condition préalable, et assorti d’un accompagnement mobile, souple, intensif si nécessaire, centré sur les besoins et les souhaits de la personne. Ce dernier dure aussi longtemps que nécessaire et s’appuie sur la philosophie de la réduction des risques ; il se concentre sur les forces de la personne et vise son rétablissement. L’un des principes de Housing First Belgium veut que logement et l’accompagnement soient séparés. Ceci signifie que, si nécessaire et si la personne le permet, l’accompagnement est maintenu même si elle n’est pas/plus en logement. 

Le Service d’Installation en Logement (SIL)

Le Service d’Installation en Logement (SIL), coordonné par l’Ilot, offre un accompagnement logistique à différents services sociaux bruxellois lors de la mise en logement de personnes sans-abri. Les équipes livrent gratuitement du matériel choisi par le candidat (mobilier, vaisselle, linge, électroménagers…), puisé dans le stock de dons,  et réalisent les interventions techniques nécessaires (pose de tentures,…) afin d’aider les personnes à mieux intégrer et s’approprier leur nouveau lieu de vie.

Le programme Affiliation

Depuis février 2020, une nouvelle équipe « Affiliation sociale », transversale aux quatre projets Housing First bruxellois, est en place. Coordonnée par le Smes, elle a pour but de soutenir chaque locataire dans différents domaines de la vie qui vont au-delà de la santé et de l’accès aux droits. Ainsi, les équipes housing first participent à la reconstruction de l’estime de soi et de la confiance en soi, des liens sociaux, communautaires et familiaux, et accompagnent dans la mise en place d’activités, ou le suivi de formations. Pour plus de détails, rendez-vous sur la page du Projet Affiliation du Smes.

  • Le logement au rythme des gens. "Housing First" ou Logement d’abord, est l'une des approches innovantes en matière de services aux personnes sans-abris qui ont un long parcours de vie en rue et des problématiques de santé physique, mentale ou de consommation de substances. En Région de Bruxelles-Capitale, 4 projets Housing First existent - ils sont menés par l'asbl DIOGENES, Infirmiers de Rue, le New Samusocial et le Smes. Dans cet épisode, Aline Strens, coordinatrice du projet Housing First de DIOGENES, nous parle du travail de son équipe et, en général, de comment le modèle fonctionne à Bruxelles.