Travail de rue avec
les personnes sans-abri
Appelez-nous

Recherche et innovation sociale

La fonction signal de DIOGENES

Tout commence par l’observation. Observer permet de récolter des données qui peuvent à leur tour être analysées afin d’apporter une connaissance à propos du sans-abrisme à Bruxelles. Cette connaissance approfondie favorise la création de projets d’innovation sociale en réponse à des besoins non-couverts. Dès lors, recherche et innovation sociale sont liées comme les doigts de la main.

De la recherche...

La recherche est complémentaire au travail de rue auprès de ses habitants. DIOGENES collabore avec des chercheurs, universités et autres associations dans le cadre de recherches sur des thèmes liés au sans-abrisme. Les recherches finalisées sont publiées et disponibles à l’ensemble des personnes intéressées. Parmi les recherches en cours, nous comptons : 

  • Une recherche sur le coût du sans-chez-soirisme et de sa fin, commanditée par le Syndicat des Immenses et Droit à un toit.
  • PRODEC (Protégeons les Droits des Citoyens Mobiles de l’Union Européenne), suite des recherches PRODEC publiées en 2019 et en 2020 : l’objectif est d’approfondir les recherches des années précédentes et d’y ajouter du contenu qualitatif. Un livret de bonnes pratiques à destination des pouvoirs publics sera également rendu disponible, afin de faciliter l’inclusion sociale de ces publics au sein de nos sociétés. 
  • Le projet d’habitat léger temporaire MODULO fait également l’objet d’une recherche, en collaboration avec l’ISFSC. 
  • Une recherche mendicité à Bruxelles : aux côtés de la KUL, l’UCL et la Haute École Odisée, nous souhaitons approfondir notre compréhension de la mendicité dans notre capitale belge et du vécu des personnes qui interagissent avec les personnes qui la pratiquent (secteur d’aide, agents de police, commerçants, etc.). L’impact de la présence des enfants sera également considéré.

… à l’innovation sociale

Le pôle de recherche de DIOGENES permet d’élargir les connaissances à propos du sans-abrisme. De là, nous pouvons non seulement adapter des pratiques et des cultures de travail en interne - comme par exemple via le travail de rue exploratoire -, mais nous avons aussi une base pour créer des projets d’innovation sociale. Il s’agit là de projets visant à répondre à de nouveaux besoins ou à des besoins non-couverts pour les personnes sans-abri. Ainsi, 2020 a vu naître des projets de logement innovants tels que MODULO, ISSUE ou le dispositif hôtelier.

Une fonction signal

En outre, nous valorisons la diffusion de cette connaissance des réalités de la vie en rue : elle est partagée au sein du secteur d’aide aux personnes sans-abri, vers les secteurs connexes, et vers le politique. Formations, événements, communication digitale et hors ligne et collaboration avec la presse font dès lors partie intégrante de notre activité et contribuent à construire des ponts entre la rue et le reste de la société. L’asbl DIOGENES se fait forte d’exercer cette fonction signal et construit ainsi rigoureusement son plaidoyer.