Travail de rue avec
les personnes sans-abri
Appelez-nous
hiver et sans-abris

Exploration et médiation

Mise en place d’un travail de rue exploratoire et développement de la médiation interculturelle dans le cadre du dispositif 86.400

Exploration et médiation. Deux mots pour se lancer dans 2021. Deux nouveautés de DIOGENES dans le cadre du dispositif 86.400. Jusqu’à la fin du mois de juin 2021, l’équipe de travail de rue sera renforcée pour permettre un travail de rue “exploratoire” et le renforcement de la médiation interculturelle pour le public Rom.

Chaque année, l’AMA coordonne le dispositif 86.400 dans le but de répondre aux besoins spécifiques des personnes sans-abris pendant l’hiver. Entre le 15 novembre 2020 et le 30 juin 2021, les 12 partenaires du projet, dont DIOGENES, renforcent leurs activités afin d’augmenter d’une part les possibilités de répondre aux besoins primaires des habitant·e·s de la rue et, d’autre part, celles de bénéficier d’un accompagnement psycho-social. Cette année, chez DIOGENES, nous développons aussi la médiation interculturelle et mettons en place un travail de rue exploratoire pendant cette période.

Le travail de rue “exploratoire”

Ce travail vise à explorer des lieux périphériques et moins connus de la capitale, ou moins fréquentés par les équipes de travail de rue aujourd’hui. Par ailleurs, un autre objectif est de découvrir et de prendre en compte les nouveaux parcours menant à la vie en rue, les nouveaux profils de personnes sans-abris ainsi que leurs besoins spécifiques, notamment en lien avec la crise sanitaire du Covid-19. 

Une meilleure connaissance permettra un meilleur accompagnement, toujours proposé sur mesure. Les résultats de ce travail de rue exploratoire de 6 mois seront également mis à disposition de l’ensemble des partenaires du secteur sans-abri et des acteurs des secteurs connexes, de sorte à ce que les offres de services puissent correspondre au mieux aux besoins des habitant·e·s de la rue.

La médiation interculturelle Rom

La médiation interculturelle se développe au quotidien chez DIOGENES, et nécessite des connaissances culturelles et linguistiques spécifiques. Grâce aux données que les travailleurs de rue collectent sur le terrain, nous pouvons mieux comprendre les situations particulières des migrants arrivant en Belgique, entre autres. La Session PRODEC du mois de décembre dernier nous a permis de mettre en évidence quelques recommandations politiques afin d’améliorer les conditions de vie des migrants intra-européens, en particulier.  

Aujourd’hui, et pendant 6 mois, nous avons la possibilité d’augmenter la capacité d’accompagnement sur mesure du public d’origine ethnique Rom. En effet, nous constatons un champ de tensions entre les Roms vivant près de la Rue Neuve et les commerçants du quartier. L’objectif de ce renfort est d’offrir une aide positive et constructive aux familles concernées et de veiller à la bonne coexistence de toutes les parties concernées.

 

Donc, début 2021, notre équipe de travail de rue s’adonnera aussi à l’exploration et à la médiation. Si l’on veut construire un pont entre la rue et le reste de la société, nous trouvons essentiel de continuer à rester près des habitant·e·s de la rue et à comprendre ce qu’ils et elles vivent. Partir du terrain pour mieux accompagner. D’autres idées innovantes ? Contactez-nous !