Travail de rue avec
les personnes sans-abri
Appelez-nous

Sans-abri: retisser du lien, c'est aussi lutter contre l'exclusion !

Campagne de sensibilisation de l'asbl DIOGÈNES

Loin des stéréotypes, découvrez les vidéos de Calo, Laura, Malik et Piotr. Découvrez leur histoire, leurs talents, leurs besoins.

Menée dans le cadre du projet METRO-liens et du Plan Global de Sécurité et de Prévention de la Région de bruxelles-Capitale, notre campagne de sensibilisation vise à agir sur la représentation des personnes sans-abri dans l’opinion publique.

Les habitants de la rue veulent être vus et entendus, dans toute la complexité de leur situation.

Les objectifs de la campagne sont multiples. Il s’agit de :

  • « Faire exister » les habitants de la rue en favorisant la reconnaissance de leur pleine citoyenneté, dans le respect de leurs libertés individuelles et de leurs droits fondamentaux. Ce qui commence par le droit à mener une vie conforme à la dignité humaine, le droit au logement et le droit à disposer de l’espace public.
  • Lutter contre les stéréotypes, les jugements, les discriminations et les tendances à la criminalisation, en diffusant une information fine et nuancée.
  • Faire valoir la diversité des situations rencontrées, des ressources personnelles des personnes sans-abri, des demandes et des besoins.
  • Faire de la prévention « autrement », en misant sur une information de qualité et sur la clairvoyance des citoyens.

Vous avez un rôle important à jouer !

En affinant votre regard et en vous intéressant aux personnes sans-abri, vous devenez un acteur essentiel de la lutte contre l’exclusion sociale.
Ce faisant, vous modifiez vos propres capacités d’action ainsi que celles de votre entourage.

Les raisons qui amènent certaines personnes à vivre en rue sont diverses et variées. Chaque personnes sans-abri a son histoire. Elle est souvent faite de multiples ruptures de liens…avec la famille, avec les amis, avec la société.
Ensemble, nous pouvons construire un pont entre le monde de la rue et le reste de la société. La rencontre de l’autre est un moyen efficace de lutte contre l’exclusion sociale, pour le développement d’une société plus juste et plus solidaire.

Nous n’entendons pas imposer une façon de se comporter, mais respecter la liberté de chacun de se choisir le niveau d’implication qui lui convient le mieux ; d’un simple regard non jugeant jusqu’au travail volontaire au sein d’une association du secteur sans-abri.

Mais la rencontre des personnes sans-abri dépasse le niveau interpersonnel et questionne nos choix de société. Quelles sont les orientations politiques mise en oeuvre pour venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin ? En la matière, on ne saurait trop recommander aux nouveaux responsables politiques de veiller à préserver une bonne diversité de services d’aide et de soins. Il convient également de financer convenablement les dispositifs qui, à l’image du travail de rue, proposent un accompagnement de trajet global et personnalisé des personnes, en vue de favoriser leur inclusion sociale, l’accès à leurs droits et le relogement.

Nous vous invitons à faire connaissance avec Calo, Laura, Malik et Piotr : cliquez ici pour être dirigé vers la page de notre campagne.