Travail de rue avec
les personnes sans-abri
Appelez-nous

Femmes sans-abri à Bruxelles : quel accompagnement, quelles solutions ?

Débat sur la chaîne BX1

Ariane Dierickx (L’ilot), Laurent Demoulin (DIOGÈNES) et Koen Van Den Broeck (Infirmiers de rue) sont les invités de M, le mag de la rédaction 

Version en ligne

Fin 2018, deux femmes sans-abri perdaient la vie, coup sur coup, dans les rues de Bruxelles. À la suite de cette tragique actualité, relayées par de nombreux médias, la problématique du genre au sein de la population sans-abri fût déclinée en différentes questions:
Combien de femmes vivent en rue à Bruxelles?
Comment en sont-elles arrivées là ?
Comment leur venir en aide? 
Quelles solutions structurelles mettre en place?

Moins nombreuses que les hommes à vivre en rue, la proportion de femmes sans-abri a considérablement augmenté en 20 ans; passant de 11% en 1995 à 26% en 2018.
Cette augmentation montre que les mécanismes de protection à leur égard se fissurent.  Et ce d'autant que les femmes utilisent davantage que les hommes les réseaux familiaux et amicaux afin d'éviter de se retrouver en rue.

Afin de faire face à cette évolution, le secteur de l'Aide aux personnes sans-abri s'organise et adapte ses dispositifs.
Il se dote d'outils perfomants dont l'efficacité n'est plus à démontrer; parmi ceux-ci: travail de rue et accompagnement psycho-social global personnalisé, housing first, guidance à domicile, etc.

Plongée au coeur d'un débat particulièrement instructif...